Le David et les Médicis – L’emblème de Florence

Galerie de l’Académie. Et voici pour vous le chef d’oeuvre de Michelangelo en sculpture: le très célèbre David.

On peut lire qu’elle est la statue la plus photographiée et reproduite au monde. On la trouve sous différentes variantes, imprimée sur des t-shirts, cartes postales, céramiques et de nombreux autres gadgets et supports.

Mais pas tout le monde sait que, avant de trouver l’emplacement definitif à la Galerie de l’Académie à Florence, le David s’est promené pendant des siècles à travers la ville, apparamment sans avoir été fixé quelque part.

Dans le monument de via Ricasoli, qui aujourd’hui héberge la Galerie de l’Académie, se trouvaient les locaux de l’Hôpital de San Matteo et du couvent de Cafaggio.

Le nouvel espace, réalisé sous la volonté du Granduc Pierre Léopold de Lorraine, fut destiné à l’enseignement de l’art.

Dans celle qui était la galerie masculine de l’ex hôpital furent diposés les plâtres, les dessins et les différents modèles. Tandis que dans la galerie féminine furent exposés les peintures.

L’amour pour l’art du Granduc fit accroître le nombre d’oeuvres exposées à la Galerie. C’est là-bas que furent ajoutés les travaux ayant obtenu un prix pendant les concours académiques de peinture et de sculpture.

Mais ce qui contribua à augmenter le succès et la visibilité du musée fut le déplacement à l’intérieur du musées, du David de Michelangelo, oeuvre symbole et emblème de la ville de Florence.

Galerie de l’Académie. Le David et les Médicis

La réalisation de cette oeuvre est étroitement reliée au période médicéen et à la forte volonté des florentins de rétablir à nouveau un pouvoir républicain.

Pour ces raisons – et peut-être à cause de sa nudité – la statue ne fut pas positionnée sur un contrefort de la coupole comme prévu.

Elle fut positionnée Place de la Signoria, devant Palazzo Vecchio, siège de l’autorité publique.

Les années passèrent et la statue se déteriorait de plus en plus, victime quotidienne des effets atmosphériques. C’est ainsi qu’en 1872 l’architecte Emilio de Fabris fut chargé de construire une tribune, positionnée à la fin de la Galerie des Tableaux anciens, pour héberger et protéger la statue.

Quand, une année plus tard la tribune fut terminée, les florentins assistèrent au plus spectaculaire déplacement d’une oeuvre d’art.

Le David fut chargé sur un char roulant de bois et traversa le centre de Florence.

Accompagné de l’enthousiasme et de la préoccupation des citoyens, le David arriva à l’Académie – et il resta sous une cage pendant 9 autres années.

En 1875, à l’occasion du IV centenaire de la naissance de Michelangelo fut inaugurée une exposition avec comme oeuvres phares quelques unes des reproductions en plâtre des plus importants chefs d’oeuvre de l’artiste.

C’est uniquement à cette occasion que la statue fut cassée et montrée temporairement au public.

Dix années passèrent, le 22 juillet 1882 le Musée de Michelangelo fut inauguré. Le David la fierté des florentins, fut dévoilé pour le plaisir des yeux, au public.

Et c’est à partir de ce jour, le colossal David fascine les nombreux touristes qui visitent la Galerie de l’Académie.

Galerie de l’Académie. Partage cet article avec tes amis!

Partage cet article avec tes amis!

En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi