Michelangelo à Florence. Après avoir découvert Florence sur les pas du célèbre Leonardo, aujourd’hui nous ferons une promenade à travers le chef lieu toscan sur les pas de Michelangelo! Profitons des éclairages du matin, quand la ville est vidée du chaos e relaxons nous à travers les rues de la ville la plus belle d’Italie.

Michelangelo à Florence: Palazzo Vecchio

Démarrons notre tour du centre politique de la ville. Peu de personnes le savent mais à l’intérieur du Salone dei Cinquecento de Palazzo Vecchio est conservé une des statues les plus belles de Michelangelo: le Génie de la Victoire. Il fut réalisé entre 1533 et 1534 pour la tombe du pape Jules II Della Rovere. Cette statue resta dans l’atelier de l’artiste via Mozza quand ceux-ci abbandonèrent définitivement Florence. Celle-ci, comme des statues non-finite (de l’italien, non achevées), devinrent propriété de son neveu Leonardo Buonarroti. Dans un premier temps il essaya de les vendre, puis sur suggestion de Daniele da Volterra, il essaya de les situer sur la tombe de Michelangelo à Santa Croce. À ceci s’opposa Giorgio Vasari qui proposa de les offrir à Cosme I. Voici donc pourquoi le Génie de la Victoire se trouve à Palazzo Vecchio e les Prisonniers en revanche, ont été positionnés dans la Grotte du Buontalenti.

La statue représente de façon allégorique la victoire. L’homme en effet est représenté fier, gagnant orgueilleux de ses conquêtes. Malgré le fait que Michelangelo ne représente pas une scène dynamique, le mouvement qui émerge du bloc de marbre est évident. La torsion du corps, le bras plié et le visage tourné vers le côté opposé donne vie au dynamisme qui caractérise les oeuvres de Michelangelo. Sous le gagnant, le soumis est bloqué avec habileté. Même esthétiquement les deux figures sont très différentes entre elles. À la beauté et à l’élégance du jeune gagnant s’oppose le barbu et l’ancien vaincu. Le génie de Michelangelo va au-delà. En effet, même les superficies sont travaillées de façon différente. Le jeune est poli à la perfection et l’ancien soumis est, au contraire, rugueux et incomplet.

Michelangelo à Florence

Michelangelo à Florence: la Galerie des Offices

 La Galerie des Offices, l’édifice qui un jour accueillait les bureaux administratifs de la famille Médicis, conserve la seule toile terminée par Michelangelo. L’incroyable Tondo Doni se démarque avec ses couleurs sur la structure blanche du nouvel accrochage, en devenant ainsi l’oeuvre sur laquelle se focalise l’attention de chaque visiteur. Mouvement, couleurs changeantes, brillance, classique, innovation, force et douceur. Le Tondo Doni est un concentré de toutes ces caractéristiques. Il fut réalisé pour la famille Strozzi-Doni à l’occasion des noces et peut-être, comme don pour la naissance de leur premier enfant. Le groupe a comme personnages principaux Saint Joseph, l’Enfant, Marie.

Le passage de l’enfant provoque une très belle torsion du corps de la mère. Une femme à la musculature accentuée et au profil doux, sans voil sur la tête, réalisé en utilisant comme modèle un corps masculin. Les nus dans le fond font allusion à l’humanité païenne et pour cette raison sont divisés par trois personnages principaux. La différence entre les deux réalités est accentuée par le choix d’utiliser deux perspectives différentes. Le monde païen est loin, pas seulement visiblement, mais aussi dans le temps. Et il est plus écrasé, plus bas moralement et intellectuellement. Le monde chrétien est plus proche, il s’avance, en élevant l’esprit. Très particulier avec ces têtes qui vont vers l’extérieur, est le cadre. On pense également qu’il fut dessiné par Michelangelo même.

Michelangelo à Florence

Michelangelo à Florence: la Basilique San Lorenzo                         

 La première cathédrale de Florence, est un des lieux les plus emblématiques de la ville. À mon avis il s’agit du lieu qui résume le mieux l’essence de Florence. Sa façade incomplète ne laisse pas imaginer la beauté extraordinaire de l’intérieur. Une beauté à taille humaine, à la portée de tous. Oui, car elle n’a rien à voir avec les énormes basiliques riches et fastueuses que nous visitons d’habitude. La façade ne fut jamais réalisée, même si le projet fut démarré par Michelangelo. Encore aujourd’hui il est possible d’observer le modèle en bois à casa Buonarroti, et nous continuerons encore à nous demander, comment aurait été le résultat final. En plus de la magnifique Sagrestia Nuova dans la Chapelle des Princes, Michelangelo laissa également le signe dans le complexe médicéen, en réalisant un véritable chef d’oeuvre architectural: la Biblioteca Medicea Laurenziana.

Michelangelo à Florence

Michelangelo à Florence: la Biblioteca Medicea Laurenziana

La Biblioteca Medicea Laurenziana conserve la collection la plus précieuse de manuscrits de notre pays. Voulue par Cosme l’Ancien, elle fut agrandie par Laurent le Magnifique. C’est une vraie chance de pouvoir la visiter aujourd’hui. Tout ces précieux écrits furent en effet confisqués lors de la première chasse des Médicis et portés à Rome. Son retour à Florence se doit à Clément VII. Le problème de niveau entre le vestibule et la salle de lecture porta à la construction d’un escalier monumental. Le dessin, réalisé par Michelangelo, fut réalisé par Bartolomeo Ammannati. Lequel modifia le materiau, préférant la pietra serena au bois de noix, comme imaginé par Buonarroti. L’escalier tripartite, formé par ces gracieuses marches est une invention maniériste de Michelangelo. Si au centre domine la figure arrondie, les deux autres accès latéraux présentent des escaliers carrés, parfaitement mélangés au reste de l’architecture.

Michelangelo à Florence

Michelangelo à Florence: la Galerie de l’Académie

Nous terminons notre tour avec une oeuvre qui est devenue le symbole de l‘Italie dans le monde: le David. Cette sculpture magistrale e les Prigioni sont conservés à la Galerie de l’Académie. En parcourant le couloir qui amène à la Tribune de Michelangelo nous trouvons les Prisonniers. Ces sculptures, destinées à la tombe de Jules II, sont la parfaite synthèse du non fini de Michelangelo. Mais voici qu’au fond de la galerie se dresse avec ses 5 mètres de hauteur le David. Ici Michelangelo démontre au monde entier son génie. Réalisé dans un bloc de marbre déjà sculpté, l’héros biblique prend la forme du marbre et est représenté dans un moment inhabituel. Michelangelo amène à la vie le moment précédant la rencontre avec Golia. Tendu, concentré, prêt à lancer le caillou qu’il tient dans sa main droite. La tension du moment est palpable graâce à un moment incroyable: les veines qui se dessinent sur ses bras.

Si les merveilles vues jusqu’à présent ne vous ont pas émues, retenir vos émotions face au David de Michelangelo sera impossible!

Michelangelo à Florence

 

Pour visiter les Musées qui conservent les oeuvres de Michelangelo nous vous conseillons de réserver en ligne, afin d’éviter les longues attentes. Lisez notre prochain article pour découvrir les oeuvres les plus belles de Donatello à Florence!

Partage cet article avec tes amis!

En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi