L’Art des Femmes aux Offices – Rosalba Carriera

L’Art des Femmes aux Offices. Se poursuit notre histoire à propos des femmes peintres que nous pouvons rencontrer lors de notre parcours aux Offices. Après Artemisia parlons de Rosalba Carriera.

Rosalba Carriera nacquit à Venise en 1675. Son enfance fut dominée par l’absence de figure paternelle, Andrea Carriera.

Homme timide et fuyant, il travaillait au bureau de la Chancellerie dans les territoires de la Sérenissime. Il ne s’est probablement jamais occupé de sa fille.

Les soeurs Giovanna et Angela furent très importantes pour Rosalba, avec elles, elle partagea une riche éducation. Elle étudia les belles lettres, la poésie, l’anglais et le français. Grâce au métier de sa mère qui s’occupait de la création de dentelle, la veine artistique de notre peintre s’affirma de plus en plus.

Rosalba se consacra à la réalisation de miniatures sur os et ivoire, une décoration principalement appliquée sur des tabatières et des boîtes à bijoux.

Ce fut la première à ne pas suivre les règles académiques qui voyaient la miniature comme un art pour réaliser par des touches rapides et bien définies. Elle apporta le trait rapide caractéristique de l’art vénitien de l’époque.

Dans les premières années de 1700, elle se concentra principalement sur la production de portraits en utilisant la technique du pastel.

L’Art des femmes aux Offices-Rosalba. Artiste innovante

 Justement dans ces années là naît un style nouveau, le rococò. Ce mouvement prévoit la représentation de scènes joyeuses, où délicatesse, élégance et gaieté sont les chefs de file.

Rosalba affirme de plus en plus son art et s’écarte du stéréotype féminin de la dame du XVIIIe siècle très frivole et dotée de peu d’autres talents.

Elle même créa son cercle auquel appartenait des personnages célèbres de l’environnement artistique et littéraire.

Il commenca à obtenir d’importants consensus. Des princes et des princesses lui commandèrent des portraits, parmi lesquels le roi de France Louis XV.

La nature cosmopolite de la ville de Venise contribua à porter l’art de Rosalba l’étranger. Elle bénéficia d’un succès largement mérité.

L’innovation de ce peintre réside dans la récupération de cette technique un peu oubliée: le pastel, dont les couleurs très légères apportent un délicat effet poudré.

Mais c’est la subtile interprétation psychologique le point de force de Rosalba car elle réussit à capter les sentiments et états d’âme et les transposer sur le papier.

Un exemple parfait de cette bravure est représenté dans son Autoportrait avec le portrait de sa soeur. Le rendu de la peau se révèle perlé, le regard serein et tranquille. Cette modernité et le fort pathos, la renderont un peintre sans égal.

L’Art des Femmes aux Offices

En nous référant à l’oeuvre que j’ai cité, il est nécessaire d’ouvrir une petite parenthèse.

L’oeuvre Autorportrait avec le portrait de la soeur était conservée à la Galerie des Offices jusqu’à présent. Ensuite, l’oeuvre se déplaça dans la première partie du Corridor de Vasari, lequel, pour des raisons de restauration est aujourd’hui fermé au public.

Suite à quelques interviews faites par l’actuel directeur des Offices, on émet l’hypothèse que le corridor construit par Vasari sera rapidement vidé de toutes ses oeuvres. Par ailleurs, elles seront réunies dans une aile de la Galerie des Offices.

Aucune nouvelle à ce propos n’est certaine. Il ne nous reste qu’ espérer de pouvoir revoir vite cette magnifique oeuvre dans une des salles du musée florentin.

 

Partage cet article avec tes amis!

En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi